• statsmaritimes@imar.ca
Entête du bulletin

Bulletin trimestriel

Numéro 14, janvier 2020


Ce Bulletin du Système d’information maritime (SIM) présente un sommaire de l’activité maritime sur le Saint-Laurent et le Saguenay pour 2019.

Rappelons que le SIM dispose d’une interface web (www.statsmaritimes.com) sur laquelle se retrouvent les bulletins antérieurs de même que de nombreuses informations statistiques liées au domaine maritime. Les personnes intéressées peuvent, en ligne, souscrire à un des deux plans d’abonnement offerts par le SIM. L’abonnement permet l’accès à l’ensemble des bases de données et offre la possibilité aux usagers de faire des requêtes personnalisées.

Bonne lecture !

Mathieu St‐Pierre, President‐CEO
SODES

Sylvain Lafrance, directeur général
Innovation maritime


Dans ce numéro


Suivi de l’activité maritime pour l’année 2019

Le bilan de l’année 2019 quant au tonnage de marchandises manutentionnées dans les 5 APC du Québec est fort positif. Un total de 102 492 085 tonnes de marchandises a été traité dans ces ports l’an dernier, soit une hausse de 18,4 % par rapport à la moyenne des cinq (5) dernières années (86 538 740 tonnes). Comparativement à 2018 (95 290 029 tonnes), l’année 2019 montre une augmentation de 7,6 % du tonnage manutentionné.

La hausse des tonnages mensuels manutentionnés s’est maintenue pratiquement sur l’ensemble de l’année. On note cependant un certain ralentissement en fin d’année, notamment en décembre 2019, qui montre un bilan négatif par rapport à 2018 (-23 %). C’est, pour beaucoup, au niveau du vrac solide qu’on constate une baisse des tonnages manutentionnés en décembre. Ceux-ci sont passés de 5 376 818 tonnes en 2018 à 3 766 659 tonnes en 2019. Ces résultats pourraient s’expliquer par une fluctuation du prix du minerai de fer sur le marché mondial.

Figure 1 - Tonnages mensuels manutentionnés dans les 5 APC du Québec1

(Milliers de tonnes)

Sources : APC, IMAR

Tout comme en 2018, le vrac solide représente 50 % de tout le tonnage manutentionné dans les APC en 2019, avec 51 029 968 tonnes. C’est une progression de 8 % si on le compare au tonnage de 2018 (47 082 919 tonnes) et un bon de 30 % par rapport à la moyenne des cinq dernières années (2014 à 2018 : moyenne de 39 218 472 tonnes). Une bonne part du vrac solide est constitué de minerai de fer. Les chiffres de 2019 sont le reflet de l’évolution des prix de cette commodité sur le marché mondial. En effet, à partir de janvier 2019 (76,16 USD), le prix du minerai amorce une remontée pour culminer à 120,24 USD la tonne à la fin juillet de la même année. En août, le prix chute à un peu plus de 93 USD la tonne, puis sous la barre de 85 USD la tonne à la fin novembre. Malgré cette fin d’année moins positive, la première moitié de 2019, avec la progression du prix à la tonne, a favorisé les exportations de ces matières premières en partance principalement du port de Sept-Îles.

Accaparant le tiers du tonnage manutentionné, le vrac liquide cumule 33 779 911 tonnes pour 2019, soit 6 % de plus qu’en 2018 (31 819 602 tonnes) et 22 % de plus que la moyenne des cinq années précédentes (2014 à 2018 : moyenne de 27 591 066 tonnes).

Affichant un total de 15 087 005 tonnes en 2019, la marchandise conteneurisée a progressé de près de 4 % comparativement à 2018 (14 537 522 tonnes). Le tonnage de 2019 affiche une augmentation de 12 % comparativement à la moyenne de 2014-2018 (13 419 853 tonnes). Soulignons que depuis juillet 2018 deux lignes régulières se sont ajoutées à celles déjà présentes au port de Montréal soit : en 2018, l’arrivée de Hamburg Süd, avec un service Montréal-Méditerranée2 et en 2019, COSCO offrant une ligne régulière entre Montréal et des ports d’Europe du nord3.

Figure 2 - Distribution du tonnage total par classe de marchandises pour les cinq APC du Québec, 2019

(Milliers de tonnes)
ConteneuriséesMarchandises généralesVrac liquideVrac solide

Sources : APC, IMAR

Bien qu’elles ne représentent que 3 % du tonnage total manutentionné, il importe de signaler que les marchandises générales, avec 2 595 198 tonnes en 2019, enregistrent une augmentation de 40 % comparativement à 2018, année au cours de laquelle ce type de marchandise cumulait 1 849 986 tonnes. Ce bon résultat se traduit également par un bilan positif (+5 %) par rapport à la moyenne de 2014-2018 (2 464 133 tonnes).


  1. Cinq APC du Québec : Montréal, Québec, Trois-Rivières, Saguenay, Sept-Îles.
  2. La Spezia, Fos‐sur‐Mer, Algeciras, Valencia et une escale à Halifax.
  3. Anvers, Bremerhaven, Le Havre, Liverpool.